Le BPM (Business Process Mangement) ou Gestion des Processus Métier

Une définition simple

Le BPM (Business Process Management) ou Gestion des Processus Métiers, permet d’avoir une vue d’ensemble de processus métiers de l’entreprise. Ainsi que de leurs interactions pour les optimiser. Et, si possible, les automatiser grâce à la RPA. On analyse le fonctionnement réel de l’organisation afin de le modéliser informatiquement, en utilisant le nomenclature internationale BPMN et ses outils associés. Dans un second temps, les processus automatisés font l’objet d’un audit. Celui-ci permettant d’identifier les améliorations à apporter. Les objectifs du BPM sont d’améliorer les performances, la productivité et la qualité du service au client de l’entreprise.

bpm-mind7-consulting

De très nombreux acteurs

En analysant le Magic Quadrant du cabinet Gartner, consacré aux solutions de BPM, trois leaders se détachent nettement. Il s’agit d’IBM, Appian et Pegasystems qui captent environ 25% du marché. Ces trois sociétés ont participé à la consolidation du marché en achetant des start-ups aux solutions convaincantes. Bizagi, Oracle et K2 les talonnent de près. Plus en retrait, Genpact, Software AG et Tibco Software développent néanmoins des suites avancées. Dans le secteur de « niche», selon Gartner, on trouve les produits d’Agile Point, Red Hat, New Gen, Aura Portal, Kofax, Axon Ivy, BP Logics, Bonitasoft, Process Maker, NTT Data Intramart. En France, la start-up Iterop semble être décidée à devenir un poids lourd. Elle compte parmi ses clients Danone, Safran, Airbus, Thalès ou encore le Crédit Agricole. A noter l’existence d’Aris Express une solution gratuite et puissante qui permet de découvrir le BPM sans risque.

La banque et l’assurance, terrains de jeu favoris

bpm-banque-assurance-mind7-consulting

Historiquement, les banques et les assurances furent les pionniers dans l’adoption du BPM. Les établissements bancaires ont pu ainsi réduire les coûts en passant de plusieurs centaines de processus de back office à quelques dizaines. Et comme le BPM mène souvent à l’automatisation robotisées des processus (RPA), on note une baisse drastique des erreurs manuelles. BNP Paribas ou le Crédit Agricole ont mis à profit les solutions de BPM pour réussir leur transformation digitale. Les banques en ligne ou mobiles, par essence, misent sur la RPA pour l’attribution des crédits, la sécurisation des transferts et des paiements à distance.

Le BPM dans l’assurance a permis de simplifier les processus d’adhésion du client, du renforcement de sa couverture ou de la vente d’autres produits. L’adoption de cette technologies assure une relation client de grande qualité et engagement plus fort de ce dernier. De manière générale, le BPM identifie les actions dont les collaborateurs peuvent être déchargés, ce qui leur permet de réinvestir leur temps dans des taches à plus forte valeur ajoutée.

Depuis peu, le BPM commence à toucher d’autre secteurs comme le milieu associatif, la supply chain ou la vente au détail qui commencent à en percevoir les bénéfices.

Prêts à vous lancer

Si le BPM peut faire peur à première vue, il se révèle pourtant simple une fois qu’on intégré un certain nombre d’informations, voir suivi une formation. 

Elles sont nombreuses et il existe des moyens de bien la choisir. Avant tout, il faut cerner à quels membres ou services de l’entreprise elles se destinent. Elles doivent respecter deux critères de qualité : leur durée en peut être inférieure à trois jours (et encore le programme est assez lourd sur trois jours), surtout elles ne doivent jamais faire l’impasse sur l’apprentissage de la BPMN. 

Vous trouverez ici quelques-unes des meilleures formations BPM, que vous recherchiez une formation certifiante, ou plus exactement la préparation à l’examen de certification BPM (OCEB), une formation qui s’intéresse surtout à la façon de gérer un projet de type BPM où la pratique est privilégiée ; ou encore une formation très technique liées aux processus du SI, par exemple.