Business Intelligence

Définition concrète

L’informatique décisionnelle (en anglais business intelligence ou BI) est l’informatique à l’usage des dirigeants d’entreprise. Elle est née il y a une vingtaine d’années environ. Elle désigne les outils et les méthodes qui permettent de collecter, consolider, modéliser et restituer les données d’une organisation. Et cela en vue d’offrir une aide à la décision et donner au dirigeant une vue d’ensemble de l’activité.

Concrètement, les données opérationnelles sont extraites périodiquement de sources diverses. Comme par exemple de bases de données, service web, données stockées dans un entrepôt de données et fichiers de l’entreprise. Elles sont restructurées, enrichies, agrégées et reformatées. Pour être ainsi présentées à l’utilisateur dans un vue métier intelligible pour les décideurs.

L’outil de BI livre des rapports paramétrables, des tableaux de bords synthétiques et interactifs. Ces documents peuvent être livrés aux divers services (direction, finance, production, comptabilité, ressources humaines) à des fin d’information, d’analyse, d’alertes prédéfinies, etc.

business intelligence mind7 consulting

Des acteurs en mutation

Si la business intelligence permet de savoir ce qui s’est passé pour prendre les bonnes décisions, les acteurs leaders proposent désormais du Business Activity Monitoring (BAM). Cela fournit en temps réel de informations sur l’activité de l’entreprise. En clair, on sait ce qui se passe immédiatement. Ces informations offrent de prendre les meilleures décisions sur le moment, d’être plus agile, plus réactif. C’est que propose notamment le plateforme d’Axway.

MicroStrategy est aussi un acteur innovant dans le secteur de la BI avec son concept «d’hyperintelligence ». Le but est d’apporter plus de contexte et d’accompagner l’utilisateur dans la prise de décision. Mais pas seulement ! Les fonctionnalités proposées par cette plateforme de BI visent aussi à intégrer des informations et des analyses dans tout un tas d’autres applications. Que ce soit des applicatifs métier, des emails, l’utilisateur a ainsi, à la volée, au moment de la transaction toutes les informations de contexte utiles.

Le cabinet Gartner nous apprend que parmi les autres acteurs du secteurs on retrouve des grands noms du secteur tels qu’IBM, Microsoft (Power BI), Oracle, SAS, SAP, Salesforce. Mais également des acteurs moins importants mais tout aussi efficaces comme Birst, Qlik, Sisense, Tableau, Yellowfin ou encore Tibco Software.

La BI touche tous les services

business intelligence secteurs activités mind7 consulting

Les premiers secteurs à avoir adopté la Business Intelligence furent les domaines comptable et financier. Deux services où les volumes de données chiffrées sont importants. Au fur et à mesure, la BI s‘est ouverte à d’autres secteurs prouvant que la bonne exploitation des données (si possible en temps réel) guide vers les bonnes décisions. 

Dans le secteur de la finance, la BI aide à mesurer les coûts et les risques. Mais également d’assurer le suivi du CA, la gestion de la trésorerie et de fournir une analyse de la rentabilité de l’entreprise.

Couplée à un CRM, cette technologie prend en charge le suivi de l’activité commerciale, le profilage des clients (comportements d’achat, produits ciblés, interactions, etc.). Elle sera également utile au sein des services marketing pour connaitre le retour sur investissement d’une campagne, son impact sur les ventes le tout avec une analyse multicanal.

Les RH peuvent demander à la BI d’assurer le suivi des effectifs, d’évaluer les coûts de recrutement et de formation, de quantifier les hausses de salaires et la masse salariale. Les équipes commerciales trouveront des tableaux de bord affichant le suivi des objectifs et des actions, des indicateurs pour adapter les prix, générer des prévisions de vente et éventuellement identifier de nouvelles opportunités.

Enfin, le secteur logistique peut compter sur les outils de BI pour suivre les volumes, piloter les entrepôts, optimiser les transports et les approvisionnements.

Dataviz et Data storytelling, les nouveaux visages de la BI

La data visualisation (dataviz) est une partie intégrante de la BI. Sa valeur ajoutée réside dans l’art de représenter des données de façon visuelle et la communication de son contenu aux décideurs.

L’accès à la décision devient immédiat grâce à une représentation clair des enjeux. En effet, la dataviz combine analyse et mise en forme graphique. Une exigence renforcée par le Big Data où la quantité de données complexifie la restitution et la mise en perspective.

Plus récemment, le denier avatar de la Dataviz et parent de la BI, a fait son apparition sous le nom de Data Storytelling. Simplement, il s’agit de « raconter une histoire construite autour des données », de les illustrer sous une autre forme que de simples tableaux de chiffres et de les rendre accessibles grâce à une représentation narrative.

Raconter l’histoire des données, les mettre en récit pour introduire une dimension subjective, faire passer un message pour aller au-delà d’un déluge de chiffres qui peut manquer de sens.