Depuis des années, les professionnels de tous secteurs cherchent à améliorer la connaissance client pour gagner en compétitivité et en qualité de service. Au-delà de l’interaction client (vente, échanges…) qui reste primordiale, les activités sous-jacentes (ex. processus internes, livraison, facturation…) déterminent également la satisfaction finale et la performance de l’entreprise.

Collecter et traiter à la volée ces informations est donc un plus car cela va permettre de réagir a plus tôt. Les contraintes du temps réel sont alors à prendre en compte. Tout d’abord, il faut concevoir l’architecture Big Data adaptée aux objectifs métier. Assurer ensuite l’intégration avec le SI existant pour assurer le fonctionnement quotidien et consolider l’information pertinente.

À partir de là, créer des applications métier pour adresser des problématiques et différenciateurs métier.

Enfin, garantir le bon fonctionnement des activités “business” grâce à une supervision optimisée. Pour de telles initiatives, une approche agile est fondamentale : des équipes mixtes internes/partenaires pour assurer la compréhension et l’expertise, des itérations courtes pour donner de la visibilité, des petits pas pour rester pragmatiques…

[shareaholic app=”share_buttons” id=”22893663″ class=”m7-vc-post_share_buttons”]